elleLà bas, en Afrique, les journaux arrivaient en retard de quelques jours ou semaines. Le premier que j’ai lu assidument ce fut le Elle. Je devais avoir environ 16 ans et aujourd’hui, trente ans après, je suis toujours une fidèle lectrice.

Il y a de nombreuses familles « Elle » car cet hebdomadaire est vraiment trans-générationnel ; il est lu à tout âge car on y trouve des sujets pour tous. C’est sa force.

Des sujets sur la mode, la beauté ; de vraies prises de position (sans toit, sans papiers, port du voile…..) ; des articles humoristiques, des articles graves, un peu de sérieux et de futilité.

Une certaine récurrence : les fameuses recettes de cuisine -que je regarde vaguement n’ayant pas la main nourricière, l’horoscope –concis et agréable, l’éditorial – faisant appel à des personnalités originales et souvent de grande qualité, le guide culturel –à éplucher soigneusement car souvent ‘pointu’. Chacune de nous, selon ses centres d’intérêt va trouver dans les pages de quoi assouvir son besoin d’information.

Lorsque je l’ai dans les mains et que je commence à feuilleter, je sais que je vais passer un bon moment et c’est ce que je demande à un hebdomadaire féminin.

Mon Elle…..