KerenAnn_101J’aime écouter Keren Ann. Je l’ai découverte lorsqu’elle côtoyait Benjamin Biolay et depuis je suis sa carrière de compositrice avec intérêt.

Malgré le nombre d’albums solos et de collaborations elle n’a jamais explosé comme lui. Quel dommage et je lui souhaite d’être une vraie révélation

Son album « 101 » est dédié à son père qui vient de disparaître et pourtant point de tristesse dans cette musique ; bien au contraire. C’est parfois folk, parfois pop.

Elle a trouvé le juste mix pour que l’écoute soit parfaitement agréable.
C‘est un voyage musical auquel elle nous invite, un voyage sans concession léger et futile.

La totalité des morceaux est chanté en anglais émaillé de cordes, chœurs et cuivres aériens.
En guise de pochette, une photo curieuse en noir et blanc, flingue à la main et coupe au bol.

Et 101 comme la route 101 aux États-Unis, le psaume 101 de la Bible, le building 101 à Taipei, son nom en numérologie....