16.11.08

Juste du jazz....

Juste à côté de la maison. Alors on s’emmitoufle dans nos manteaux et on y va d’un pas pressé. Théâtre Christian Liger. Soirée jazz. Faire la queue devant trois personnages pas très polis râlant parce que l’ouvreuse leur déclare que le fait d’appartenir à une école de musique ne donne pas droit à une réduction. Incompréhension. Ils finissent par acheter leur billet au tarif plein en poussant de la voix. Fauteuils confortables pour cette salle refaite il ya peu de temps. Rose fuchsia. Murs kaki. J’aurais choisi une teinte de rose... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07.09.08

Rencontres d’Arles – Promenade II

Retrouver Arles et ses photos. Pour une sombre histoire de billet acheté (validité ‘un jour’ au lieu ‘d’été’) nous n’avons fait qu’une exposition payante. ‘Les Insoumises’. Des photos utilitaires de femmes hors-normes, hors la loi pendant la période du Second Empire. C’est le catalogue ‘policier’ de ces femmes frivoles et libres qui vendaient leurs charmes et dilapidaient les fortunes. La police des mœurs établissait une fiche pour ces demi-mondaines avec des renseignements divers et parfois une photo. C’est aussi des photos très... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18.08.08

Rencontres d’Arles – Promenade I

Journée à Arles. Non on ne dit pas ‘en Arles’ sauf à être parisien et snob, ce qui n’est pas mon cas. En tout cas pour la première assertion. Les ‘Rencontres d’Arles’. Uniquement pour passionnés de photo. Prendre le ‘Pass- été’ et marcher. Courageusement ! Avant, toutes les expositions étaient ‘ramassées’ sur le centre-ville ; ce n’est plus le cas. Donc prévoir des chaussures sachant avaler des kilomètres car le plus intéressant se trouve au ‘Parc des Ateliers’. Ancien site des ateliers EDF laissé dans son jus pour... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 11:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20.01.08

Solo érotique

Sauvage, abrupt. Voilà les mots pour ce spectacle. Le livre qui m’a fait basculer dans l’univers de la lecture adulte et qui n’était pas une commande à lecture de l’enseignement public fut ' Le ravissement de Lol V. Stein’ ; ceci, pour évoquer le fait que j’ai une tendresse très particulière pour Marguerite Duras et que j’ai sauté sur l’occasion d’aller voir ‘L’homme assis dans le couloir’. Je pensais avoir à faire à une pièce de théâtre ce fut de la danse ; et quel spectacle ! Elle - Sarah Crépin - débarque de l’arrière... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 12:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18.11.07

Les Dutronc : père....et fils ?!

Voir Thomas Dutronc et les Esprits Manouches. Je me répète : je suis ‘abonnée’ et donc je sais vaguement ce que je vais voir lors des choix de programme. En juin dernier j’ai pris Thomas Dutronc mais ce n’était pour moi que le fils de Jaques et de Françoise. Je n’avais jamais vu de photo et ne savais rien de lui. Depuis, j’ai quand même compris qu’il était bôoooo (si quand même....!), qu’il faisait du jazz manouche  et lu quelques articles dithyrambiques. Faut voir!….et j’ai vu ! Une soirée rare ; lui et sa bande ont fait lever... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 10:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17.11.07

L'école des 'fans'....!

Moi : ‘Ce soir on va voir Stéphane Kochoyan et ses élèves’. Lui : ‘Ses élèves ?.....toi et tes idées à la noix !...’ Pensées de ‘Moi’ : Oh désespoir ! L’Homme va faire la gueule tout le spectacle !!! Stéphane Kochoyan est un musicien qui a joué avec les plus grands (C. Escoudé, D. Lockwood, S. Grappelli) et continue à se produire un peu partout, en vrai artiste saltimbanque. Il compose et est, aussi, directeur artistique de festivals. Je veux voir le musicien, le pianiste talentueux dont j’ai entendu parler depuis... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28.10.07

Invitation au voyage?....

Je rêvais d’entendre ‘in vivo’ Brigitte Engerer. J’ai quelques cd d’elle et j’aime bien écouter le 'son' produit par ses mains. Malheureusement ma culture du classique ne me permet guère d’entrer dans les détails d’un jeu musical. Je suis et resterai une écouteuse d’émotions, sans plus. Elle entre, sobrement habillée d’un long manteau prune et de ses incontournables foulards sur tête. Elle est accompagnée par Henri Demarquette, violoncelle et chose plus ‘rare’ d’une tourneuse de pages. Cela m’a fait sourire car quelques jours... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 18:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30.09.07

La rentrée

C’était la rentrée vendredi soir ; non, pas la rentrée des classes. La rentrée de la saison. En tout cas, moi, j’attaque toujours bille en tête, avec la même saveur de renouveau, la même envie que lorsque j’étais enfant et que je devais découvrir une nouvelle salle de classe. Là on découvre de nouveaux spectacles, de nouvelles expositions. Je suis toujours curieuse, excitée par ce début d’automne ‘culturel’. Et il faut bien le dire, la saison commence  fort : ‘Soirée Tati’ au Théâtre de Nîmes. Soirée et non pas... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 15:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26.07.07

L'heure juste

Mais oui, c'est bien 'lui'...le "24 heures" de Gérard Darel.Lorsque je l'ai acheté il y a trois ans j'étais loin de me douter qu'il deviendrait un incontournable, un best-seller! Il m'avait fait de l'oeil sur la table de la boutique; le volume m'a plu, les détails des soufflets et des anses mais surtout, surtout la couleur.Précieuse. Un vert pastel tirant à peine sur le bleu.Je ne vous dirait pas qu'il est pratique, il ne l'est pas. C'est un fourre-tout, un sac à capharnaüm, où les choses se déplacent, mouvantes. C'est... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 13:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
02.07.07

Amour à distance

Une longue table, une lampe, une lumière simple (simpliste ?!) ; pas d’effets dramatiques. Deux acteurs, Anouk aimée et Jacques Weber qui s’asseyent et lisent. Pièce à deux voix. Love Letters. Ils lisent les lettres que ce sont envoyés Alexa et Thomas tout au long de leur vie. Des amoureux au long cours, des amoureux à distance dont il reste la correspondance comme témoignage. Des mots d’enfant mutins, d’adolescents puérils, d’adultes sentimentaux. Ils se racontent, ils se font désirer à distance ; la vie les... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 22:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]