29.01.11

A la recherche de la photographie parfaite

Il a insisté. Vraiment insisté pour qu’on aille voir l’exposition d’Heinrich Kühn (1866-1944) au Musée de l’Orangerie. Quelqu’un qui a une si jolie écharpe Paul Smith, aux rayures de tons doux, ne peut avoir que du (bon) gout. Et puis il était prévu qu’on aille au Jeu de Paume. Alors, on a décidé Homme et moi, d’y faire un petit tour. Un passage obligé dans les magnifiques salles présentant deux séries de Nymphéas. S’immerger dans la couleur et s’apaiser. Un aquarium de teintes. Moment délicat. Descendre et découvrir le... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02.09.10

Rencontres d’Arles – Promenade

Les RIP c’est devenu un marronnier. Homme et moi aimons à passer une journée à épuiser notre regard en flânant à Arles (le premier qui me dit que c’est ‘en Arles ’ je le flagelle !!). Quelques années que c’est devenu un événement inévitable. Très bon cru le 2010. Deux heures de promenade aux Ateliers. Toujours s’étonner de l’architecture de la Grande Halle et apprécier longuement les clichés très rock, très seventies. Ce qui se dégage de cet ensemble « I am a cliché » c’est l’extraordinaire énergie de cette époque.... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 21:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02.06.10

Crash(s) ! Variations.

Rendez-vous devant la salle de spectacles du Stade des Costières. Inhabituel et excitant. Durée : une demi-heure !Après une courte attente, on entre dans une cathédrale de noir velouté et on est  prié de choisir ses places : voiture ou bus. Elles sont là, garées, face à une scène surélevée où l’on distingue à peine trois zones. Un  circuit de 'petites voitures' dont on ne voit que les phares dans l’obscurité atténuée, un lieu de repos –chaise, candélabre et la scène proprement dite voilée par des... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28.05.10

Le soir, des lions....

Une scène, comme un lieu extraordinaire. Des gens surprenants, beaux et décalés. Et François Morel. La mise en scène est de Juliette et dieu que c’est hors normes (le théâtreux mis en scène par une chanteuse) et pourtant si familier. Guinguette, palissades, terrain vague ou lieu absurde où se passe ce tour de chant à l’ancienne, avec de vrais musiciens (et musiciennes). Il compose et il chante. Bien. Des chansons à thème. Joyeuses, parfois tristes avec cette voix très particulière. C’est un spectacle de ‘bande’ ; on sent la... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22.01.10

Fou(s) rires

Avignon. Je suis chez une amie. Je vais partir et mon regard accroche la couverture d’un livre. Je le lui emprunte et je passe une heure à le lire. Entrecoupée de fous-rires. C’est une Bd de Margaux Motin : "Je voudrais être ethnologue". Illustratrice de talent. Voyeuse de nos travers. Cela se lit d’une traite tellement c’est léger ; néanmoins redoutable dans l’analyse de nos comportements d’adultes trentenaires (ou quarantenaires…). Chaque page -ou presque- rend compte d’une situation... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 12:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
18.10.09

Helmut ?!.........

J’ai rêvé d’acheter le Sumo. Juste rêvé, car dès sa sortie, j’ai su que c’était totalement hors de ma portée. Le Sumo c’est un choix de photographies en noir & blanc de Helmut Newton qui créent un « lieu » qui rassemble ce qui consume le photographe ; une certaine vue de l’érotisme, un arrêt sur images qui fige certaines expressions inédites. Œuvre faite en partenariat avec Taschen. A l’époque ce genre de projet était totalement inédit et malgré la renommée du photographe c’était parier sur un livre pesant 36 kilos et qui... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 10:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

30.05.09

Deux oreilles et la queue...

Matin gris-soleil. Je dois aller au Géant faire de courses. Le hasard fait que je n’ai pas démarré la voiture et qu’on me propose d’aller voir la corrida de 11h00, comme ça au débotté. Allez hop ; je sors de ma vieille Opel grise et je me dirige illico chez moi chercher l’objet indispensable : un éventail !! Deuxième rang. Je ne connais pas le programme, pas eu le temps de le regarder. Un homme à cheval. Elégant, mince, presque hautain : Pablo Hermosa de Mendoza. Je reconnais que j’aime infiniment voir les spectacles équestres... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 20:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
26.05.09

La peau douce

Je regarde de moins en moins de films. La seule énergie qui me reste après ma journée de travail je la consacre à  regarder vaguement les séries à la télé. Après-midi trop chaude ; les hommes sont à la corrida et nous, les filles, paressons sur le canapé. Ana, ma copine brésilienne découvre la culture française et me propose de regarder « La peau douce » de François Truffaut qu’elle vient d’acheter en DVD. Nous voilà alanguies regardant le film. Du noir et blanc. Françoise Dorléac et Jean Desailly. Un homme marié qui... [Lire la suite]
Posté par falbalas à 07:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
01.03.09

Le don en partage

Une première approche en show-case à la Fnac ; trois morceaux particulièrement enlevés et joyeux au piano et ‘caisse’. Beaucoup d’applaudissements. Deux jeunes frères : Harold et Ruy Adrian Lopez Nussa. Harold a obtenu, en 2005, le prestigieux prix ‘Montreux’ et joue du piano, Ruy Adrian est percussionniste.  Soirée au Théâtre ‘Ligier’. Je suis, encore une fois, surprise par leur jeunesse et leur manque de star-attitude ; ils semblent heureux d’être là, de jouer, tout simplement. Trio avec Felipe Cabrera à la contrebasse.... [Lire la suite]
07.02.09

Mujeres

Un samedi soir, spectacle de flamenco clôturant la semaine dédiée à cet art au théâtre de Nîmes. Salle pleine à craquer ; j’ai eu des strapontins malgré mon abonnement. "Mujeres": Trois femmes, trois générations, trois manières d’appréhender cette danse. Un spectacle époustouflant d’énergie concentrée, diversifié dans l’approche du flamenco. Chacune présente un solo... [Lire la suite]