IMG_0417Les RIP c’est devenu un marronnier. Homme et moi aimons à passer une journée à épuiser notre regard en flânant à Arles (le premier qui me dit que c’est ‘en Arles ’ je le flagelle !!).
Quelques années que c’est devenu un événement inévitable. Très bon cru le 2010.

Deux heures de promenade aux Ateliers. Toujours s’étonner de l’architecture de la Grande Halle et apprécier longuement les clichés très rock, très seventies.

Ce qui se dégage de cet ensemble « I am a cliché » c’est l’extraordinaire énergie de cette époque. Quelques inédits de l’époque Warhol, des Mapplethorpe déjà vus, une série de Robert Malaval terriblement intrigante et poétique. Une esthétique du chaos parfaite pour un début de journée.

IMG_0422Un petit lieu axé sur la photographie et l’architecture. La mise en scène poétique -et lumineuse- m’a agréablement surprise mais le fonds m’a laissé froide. 

Déjeuner au « Bistro » de Rabanel. Ni extraordinairement délicieux, ni spécifiquement mauvais. A essayer mais pas la peine de faire un détour.

Poursuite de la promenade par chaleur torride. Sainte Trophime et son « extrait » de musée de la photographie, le Cloitre pour la beauté du lieu et se faire rabrouer par la gardienne du temple parce qu’on prend une photo des photos….:-)

IMG_0445L’église Sainte-Anne avec Léon Ferrari ; il détourne des images, les utilise afin de rendre ridicules certaines situations douloureuses ou trop déplaisantes. Face à face avec l’horreur et la drôlerie. Je reconnais que j’y trouve une ‘manière’ intéressante mais je n’adhère pas totalement.

Suite en ‘églises’ avec celle des Trinitaires. Mick Jagger. Sous toutes ses coutures et par tous les photographes possibles. Ca se veut comme une rétrospective en images ; c’est surtout visuellement cacophonique. C’est un fatras loin de l’exposition dédiée à Isabelle Huppert et qui était une petite merveille de mise en perspective de son individualité.

Vite, passons….