epingleJe l’avais eu en main. Il y a trois ans chez Colette. Tournée, retournée. Réfléchi et dit que je trouverais bien un truc identique.

Et bien, je n’ai jamais trouvé. Fouillé un peu partout dans les rayons accessoires à cheveux. J’ai trouvé des ‘à plumes’, des qui font ‘vaguement espagnolades’, des ‘avec des zigouillis’, des ‘en plastique’ ; mais jamais ‘ça’. Je l’ai voulu et récemment eue.

J’ai demandé à une amie (Déesse de Allplan) de me la rapporter de Paris ; à ma connaissance on ne la trouve que chez ‘Colette’. Prix de l’objet : 65 €.
C’est ‘L’épingle’ d ’Odile Gilbert.
L’épingle absolue : c’est net, sans fioritures, fabriqué avec un métal qui ne se pliera pas à l’usage, sa courbe s’adapte parfaitement aux contours de la tête que ce soit verticalement ou horizontalement.

Odile Gilbert n’est pas ‘coiffeuse’ à proprement parler ; en réalité c’est plutôt une artiste, une coiffeuse de studio. Elle imagine et crée des coiffures pour beaucoup de défilés haute-couture. Elle a eu l’idée de cette épingle il y a de nombreuses années et je me souviens des premières photos de l’objet qui avait été présenté dans un Marie-Claire avec un reportage sur sa manière d’installer l’atmosphère ‘en cheveux’ d’un défilé.

cheveuxCette magnifique épingle discipline les cheveux en un seul tour de main. Toujours de manière élégante. On couture les cheveux.
On évite, ainsi, ces affreuses pinces-crocodile qu’on ne peut tolérer qu’à la maison, pour faire du sport ou parce que c’est ‘jour de paresse’.

Elle me permet de faire un chignon en quelques secondes.
Et en la retirant -d’un seul geste- je peux croire que je suis une déesse hollywoodienne des années cinquante.

L’imagination….